C’est la montagne ou rien

MontagneJe suis née en Slovaquie du nord, dans une région entourée de la montagne. Je n’ai jamais considéré la montagne comme mon milieu. Je cherchais les paysages qui m’étaient peu familiers – le bord de la mer, les plages, les tropiques. Puis, un jour, par hasard, je suis arrivée dans les Alpes. Je me souviens de ce moment, quand je suis descendue du bus au Bourg d’Oisans, comme si c’était hier. Il avait plu ce jour là et le brouillard enveloppait tout dans sa blancheur. Je voyais les silhouettes des montagnes et l’énergie que ce lieu émettait allait pour toujours changer ma vie. Ce n’est pas quelque chose de très étonnant, la vie change constamment… Mais je sentais une connexion plus profonde avec la terre.

Je suis tombée amoureuse de la montagne. Pour de vrai.

Jadis on construisait les cathèdrales pour inciter les humains à l’humilité. On est petit à côté d’une cathédrale. Or, on a pu aussi bien nous comparer avec les montagnes. Elles sont majestueuses. Impressionnantes, puissantes. Elles cachent des secrets, des lieux où l’on ne peut pas aller, des endroits inexplorés. Les montagnes inspirent les artistes et offrent de l’espace pour les amoureux de la nature et des sports d’hiver.

Les montagnes nous défient. À oublier nos peurs, nos inquiétudes, notre ego. Elles nous défient à aller plus loin, à nous surpasser et en même temps à être plus humbles, modestes, reconnaissants. Les montagnes sont magiques. On a toujours l’impression qu’elles sont juste là, tout près et pourtant…

Pour gravir le sommet d’une montagne, il nous faut de la patinence et il nous en faut beaucoup. Mais la montagne nous récompense pour nos efforts. Elle nous offre les vues grandioses, elle apaise notre soif d’aventure. Elle nous ancre dans le moment présent. Lors d’une randonnée à la montagne, le randonneur peut se vider la tête, oublier les soucis de son quotidien, se ressourcer.

On grandit quand on gravit un sommet. On s’est surpassé. Et puis on a envie de recommencer. De revenir, de contempler ces sommets majestueux. De se rapprocher de l’essentiel. Respirer. Vivre. Admirer la diversité des paysages. La montagne est une source inépuisable de l’inspiration. Quand on savoure sa beauté, son énergie, sa puissance, on a jamais plus envie de repartir…


Une réflexion sur “C’est la montagne ou rien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s