La zone. Texte expérience n. 20

Aujourd’hui, en sortant le chien, j’ai fait l’expérience d’un moment de clarté. Je marchais dans le champs. Je réfléchissais mais je ne trouvais aucune réponse à mes questions et d’un seul coup, j’ai tout laissé de côté pour être dans le moment présent. Pour être dans la zone. Ce terme, appelé aussi flow, est bien connu dans le milieu sportif. C’est le moment où l’on est tellement présent dans ce que l’on fait qu’on éprouve une satisfaction quasi absolue.

On peut être dans la zone en faisant toutes sortes d’activités. Oui, même une activité où l’on n’est pas super créatif ou super actif peut être accomplie dans la zone, à condition qu’on ne se laisse pas distraire par nos pensées où des choses extérieures, comme les attentes ou le stress par exemple.

Le sport est sans doute une source merveilleuse de la zone. On est dans l’action, on ne peut pas trop réfléchir car le temps coule un peu différemment. Où la balle va-t-elle tomber ? On ne le sait jamais avec une certitude exacte. Est-ce qu’il va mettre le panier ? Dans le sport en général, les secondes sont décisives… C’est là que tout se joue. Le temps, et une concentration absolue. La zone. La présence.

Regarder le sport peut parfois sembler un peu étrange. Surtout quand il s’agit des sports où seulement quelques moments sont décisifs. Mais il y a toujours la zone. Si l’on regarde bien, on s’aperçoit qu’il se passe toujours quelque chose. On peut être dans la zone même en regardant le sport. Si l’on se concentre sur le jeu, on arrête de se poser plein de questions et on est présent dans le moment. Ce qui est encore plus intéressant, c’est que l’on peut, comme je disais au début, retrouver la zone dans les autres activités aussi. Celles qui avant, paraissaient un peu monotones, voire ennuyeuses. Elles peuvent aussi être la source de la zone. La zone, c’est d’abord dans le mental. C’est là que l’on trouve la concentration, la motivation et la persévérance. À tenir, à être patient et présent.

Je m’excuse si mes réflexions sont un peu vagues. De plus, je voulais au départ parler d’autre chose (mes expériences pâtissières / boulangères) mais après je me suis dit que l’on peut être dans la zone même quand on prépare la pâte pour un gâteau.

Merci pour votre lecture.

Bonne soirée.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s