Bulletin d’une yogini à plein temps. Mars 2020

mur-livingston-bleu

Mes projets par rapport au déroulement du mois de mars avaient été légèrement différents…

Le mois de mars est passé. J’avais prévu aller voir mon copain en France fin du mois. Or, cela n’a finalement pas été possible. J’ai fait encore une fois l’expérience de l’effet positif du yoga dans ma vie. Que je n’ai pas été déçue ? Si, évidemment. Mais je ne me suis pas identifiée avec ce sentiment.

Lors de mon volontariat en Aveyron chez une professeure de yoga, j’ai eu la chance de découvrir Thich Nhat Hanh. Cette période de ma vie était en général assez particulière. J’avais pris la décision de partir en Aveyron car j’avais besoin d’être quelque part où personne me connaissait. C’était juste une expérience.

Finalement, ce volontariat était une superbe expérience. Mon séjour en Aveyron a été  bénéfique pour mon bien-être. J’ai appris à être avec moi-même, à être dans le silence, juste avec mes pensées et les souvenirs. Parfois j’oublie à quel point cette expérience était enrichissante. J’ai compris tellement de choses…

Si j’ai commencé à parler de Thich Nhat Hanh, c’était parce mon hôte m’a recommandé quelques livres de ce moine bouddhiste. La lecture de ses livres sur l’amour et la pleine conscience m’a beaucoup apporté. Le style est très simple et compréhensible mais en même temps tellement chaleureux et tout simplement doux et agréable. Parmi les choses que j’ai apprises dans ces livres, je voudrais en partager une.

C’était dans un de ses livres sur la pleine conscience et il était question des émotions. L’auteur parlait des émotions et du fait que parfois, on peut être un peu envahi par elles.

Son conseil ?

Quand on ressent une émotion, on ne s’identifie pas avec elle. Quand il s’agit d’une émotion de tristesse par exemple, on se dit tout simplement : une émotion de tristesse vient de faire surface. Ensuite, on observe son effet. Sans identification, sans attachement ou refus.  J’avais beaucoup de temps pour pratiquer cet exercice. De plus, la campagne en Aveyron m’offrait des paysages magnifiques à contempler pendant que je pratiquais la pleine conscience.

Apprendre à observer, sans s’identifier avec les pensées ou les émotions peut paraître un peut étrange car pour l’humain sa capacité de ressentir les choses fait partie de la vie. Pourquoi donc s’en priver en évitant les émotions? On ne devient pas ignorant si l’on commence à observer nos émotions et nos pensées. Il est juste plus simple pour nous de rester là où nous sommes. Si j’étais déçue que je ne pouvais pas voir mon copain comme on l’a prévu, cela a duré seulement quelques minutes. J’ai observé la tristesse et la déception qui sont apparues car je voulais tellement revoir cet être qui m’est si cher.

J’ai presque senti cette phrase, l’émotion de tristesse vient de faire surface. Quelques moments plus tard (et après un appel avec mon copain), c’était devenu ainsi. Je ne voulais pas en faire tout un discours mais comme je l’ai déjà dit, j’étais très heureuse que j’allais revoir mon copain. Et en plus, j’ai repensé à cette exercice et je me suis dit que ça pourrait vous intéresser. Je remercie infiniment mon hôte de m’avoir conseillé les livres de Thich Nhat Hanh.

Pratique du yoga

Je me suis surtout concentrée sur le yoga dans son vrai sens, l’unité entre le corps et l’esprit. J’ai pratiqué la patience et la stabilité avec la posture sur la tête salamba sirsasana et j’ai aussi travaillé sur la posture pinchamayurasana. Ma pratique physique n’a pas été très régulière car je n’étais pas très en forme en début de mars et la fin du mois était marquée par le travail physique (ceux qui lisent mes textes expériences savent que je suis en train de nettoyer la cour).

Textes expériences

Étant moi aussi confinée, j’ai décidé d’écrire tous les jours un petit texte sur un sujet au choix, partager une photo ou une pensée sur mon blog. Je vous invite à lire ces textes si cela vous intéresse. J’ai décidé de les nommer textes expériences car chaque texte est un peu différent mais il s’agit toujours de partager une expérience, sous forme d’un petit texte accompagné d’une photo.

Merci

Je voudrais vous remercier pour votre fidélité à mon blog. Merci notamment pour votre patience avec mon français, pour vos likes et vos commentaires. Cela me fait énormément plaisir et j’en suis très reconnaissante.

Namaste

Avertissement : Yoga est une pratique qui demande beaucoup de concentration. Ce site ne donne en aucun cas des conseils aux personnes qui souhaitent pratiquer le yoga. Il s’agit d’une partage d’expériences. Greeny Zuz Wandering décline toute responsabilité en cas d’accident. 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s