Faire du stop en Amérique centrale ? Notre aventure au Guatemala et au Mexique

-a-la-campagne-au-guatemala-faire-du-stop

Dans cet article, je voudrais parler de la dernière partie de notre voyage en Amérique Centrale. Je voudrais également parler de toutes les magnifiques personnes que nous avons rencontrées et des dernières semaines de notre voyage avec un budget… Quasi inexistant… Et pourtant, c’était formidable.

Nous sommes arrivés en Amérique Centrale avec un billet simple et nous savions que l’achat d’un billet retour serait nécessaire à un moment donné de notre voyage. Après des semaines et des semaines de procrastination, nous nous sommes finalement mis d’accord et nous avons pris nos billets pendant notre volontariat à Livingston. Après cet achat, il ne nous restait pas beaucoup d’argent. Nous savions que l’autostop pourrait nous aider dans notre situation. L’autostop au Guatemala et au Mexique. Nous l’avons déjà essayé au Nicaragua. Or, c’était pour les distances relativement courtes. Mais là, il était évident que les distances seraient plus importantes.

Tikal

Quand nous avons quitté Livingston, nous avons fait du stop à Río Dulce pour nous rendre à Tikal, dans le nord du Guatemala. Nous avions appris un peu d’espagnol pendant nos volontariats et nous allions avoir des leçons authentiques et gratuites avec quasiment chaque conducteur qui nous a pris en stop.

Nous avons fait le trajet Río Dulce – Flores, avec un gentil monsieur qui nous a fait découvrir beaucoup de paysages. Au carrefour a dix kilomètres de Flores, un autre monsieur nous a amenés jusqu’à Flores. Il nous a montré la ville et nous a aidés à trouver un logement.

Le jour suivant, nous sommes allés à Tikal (les ruines impressionnantes d’une ancienne cité de la civilisation Maya). Les bus pour s’y rendre étaient assez chers (et il y avait aussi l’entrée à payer). Nous avons donc fait de l’autostop. Nous avons été pris par une dame très gentille, qui nous a amenés jusqu’à Tikal même si ce n’était pas du tout sur son chemin ( juste pour préciser, Tikal est à 60 kilomètres de Flores)! Nous avons fait de l’autostop pour rentrer également, et nous avons rencontré des personnes très sympathiques.

tikal-temple-cité-maya-guatemala
Tikal, la place principale

Lac Atitlán

Après avoir quitté Flores, nous voulions aller passer quelques jours au Lac Atitlán. Si vous regardez la carte, vous vous apercevrez que ce n’est pas à côté. Nous avons eu de la chance. Nous avons rencontré une dame très aimable qui nous a amenés à Poptun et elle nous a même invités à passer une nuit dans sa maison. Le lendemain, nous avons continué à Guatemala City, où nous voulions prendre un bus pour Antigua. Nous attendions le bus (il faisait déjà nuit) mais il n’arrivait pas. Heureusement, deux jeunes personnes ont fait un bout de chemin avec nous pour nous indiquer l’arrêt de bus pour Antigua. Nous sommes restés une nuit à Antigua pour ensuite continuer au Lac Atitlán. Nous avons réussi à faire presque tout notre trajet en autostop. Nous sommes restés deux nuits à San Pedro La Laguna. Le jour de notre départ, nous avons pris un bus pour Sololá. Arrivés à Sololá, nous voulions nous rendre à Huehuetenango. Nous avons fait du stop et c’était d’abord un pick-up qui nous a pris. Assis derrière, prenant tout l’air dans le visage, nous traversions les nuages qui nous entouraient. Exceptionnel.

Nous sommes restés une nuit à Huehuetenango (c’est la région réputée pour la production du café). Pour traverser la frontière du Mexique, nous avons pris le bus pour Las Chimas. Cette frontière est assez grande et par conséquent, il a fallu du temps pour passer par toutes les étapes.

Mexique

Une fois arrivés au Mexique, nous nous sommes rendus à San Cristobal de las Casas pour y passer deux nuits et découvrir un peu la ville et la mentalité mexicaine.

Nous avons, après les deux jours, commencé à traverser le sud du Mexique. Nous avons pris un bus pour Ocosingo, où nous avons fait du stop pour nous rendre à Palenque. C’était relativement difficile, nous avons dû attendre longtemps. Heureusement, nous avons été pris par une famille australienne dans un van jaune (qui est resté gravé dans nos mémoires). C’était une famille nomade, très sympathique. Les parents ainsi que leurs deux petites filles ont rendu ce long trajet tellement agréable. Nous avons passé tout le trajet à jouer, parler espagnol, parler des voyages et des paysages, à rigoler et à nous amuser.

Après le dîner à Palenque avec nos amis australiens, nous nous sommes dit au revoir et nous sommes partis chercher un logement. Nous avons passé une nuit à Palenque. Nous nous sommes dit qu’il serait super si nous pouvions avancer une centaine de kilomètres ce jour-là. Or, cela n’a pas été le cas, car nous avons été pris par un monsieur qui allait près de Bacalar. Yes! Bacalar, à peu près 400 kilomètres à l’est. Nous sommes donc arrivés bien plus tôt que prévu. En plus, ce gentil monsieur nous a même invité au déjeuner. Il allait à Chetumal et nous a déposés une vingtaine de kilomètres avant Bacalar. Nous avons été très contents d’avoir rencontré une personne si aimable.

Nous sommes restés une nuit à Bacalar, pour aller voir la Laguna de siete colores et ensuite nous avons bougé en direction de Tulum. Nous y sommes arrivés le soir, grâce à un sympathique musicien et un autre monsieur, qui avait fait, ce jour-là, sept heures de route.

Nous sommes restés à Tulum dans un chouette hostel qui s’appelle Indajani hostel. Il était facile à trouver et pas cher, avec une bonne ambiance. Après deux jours à Tulum, nous nous sommes rendus à Puerto Morelos chez notre hôte de Couchsurfing pour passer les quatre derniers jours au Mexique chez lui. Il nous a aidés à organiser notre transport à l’aéroport et nous étions heureux de passer nos derniers jours en Amérique centrale en sa compagnie.

Mercredi, le 28 mars, nous avons pris l’avion pour Paris, et après un long vol (Cancun – Manchester) et un court vol (Manchester – Paris), nous étions de retour en France.

Il est assez difficile d’écrire le mot final après un si long voyage. Pour le moment, je voudrais juste dire merci à toutes les personnes qui nous ont aidés, qui nous ont fait rire, à tous nos hôtes des volontariats, que ce soit Ron au Costa Rica, Louise au Nicaragua ou Ismael au Guatemala. Merci à chaque chauffeur qui s’est arrêté pour nous faire avancer sur notre chemin. Merci à tous les volontaires, surtout Matt et Runy, Saskia, Laura, Camille, Ester et Jeidi et tant d’autres. Nous sommes très heureux d’avoir pu partager un bout de notre voyage avec chacun d’entre vous. Nous espérons vous revoir un jour, quelque part sur notre belle planète. Finalement, un grand merci à nos familles, qui nous ont soutenus pendant tout le voyage et nous ont aidés à vivre cette incroyable, unique et authentique expérience.

Voilà. C’était notre aventure en Amérique Centrale. J’espère que la lecture vous a plu.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s