Nos premiers jours au Nicaragua

Ce post décrit nos premiers jours au Nicaragua.

Si vous suivez notre voyage, vous savez que nous avons décidé de quitter le Costa Rica après avoir visité Monteverde. Pour aller au Nicaragua, nous avons du traverser la frontière. Nous sommes allés de Monteverde à Liberia, où nous avons pris le bus pour aller à la frontière. Quand nous sommes arrivés à la frontière, avant même de descendre du bus, nous étions déjà entourés des gens qui nous proposaient de changer les colons costariciens pour des cordobas nicaraguayens. Honnêtement, ils étaient partout. Nous avons essayé d’éviter ces personnes avec des liasses de billets dans leurs mains. Nous avons dû nous rendre à l’office où nous devions payer pour la sortie du territoire costaricien (8$) et ensuite continuer pour avoir les timbres pour nos passeports (1$ à l’entrée dans l’office et 12$ pour le timbre). Après tous ces paiements, nous avons dû passer par le contrôle des bagages et après, nous avons finalement pu entrer au Nicaragua.

San Juan del Sur

Plage-avec-vue-sur-la-colline-San-Juan-del-Sur
San Juan del Sur, plage avec vue sur la colline

Juste à la frontière au Nicaragua, vous pouvez prendre le bus (chicken bus, pas très confortable mais vraiment pas cher) en direction de Rivas. Vous devez descendre à La Virgen et après prendre un autre bus pour San Juan del Sur (nous n’avons pas pris ce bus car nous avons étaient pris par un van). Ce que nous avons remarqué, c’est qu’il n’y a pas vraiment des horaires des bus. La règle générale est que le bus ne part pas tant qu’il n’est pas rempli. Nous sommes arrivés à San Juan del Sur et après avoir trouvé une chambre dans un hostel (nous avons choisi Patcha mama hostel, c’est un hostel très connu à San Juan del Sur. C’était sympa, l’hostel vous plairait surtout si vous aimez faire la fête), nous sommes allés boire un verre, car cette ville est réputée pour ses bars pas chers et une vie nocturne très festive. Nous avons passé deux jours à San Juan del Sur. C’était très reposant car il y a beaucoup d’américains et on ressent l’influence de la société occidentale. Les deux jours nous suffisaient pour la détente à la plage et des soirées dans les bars. Nous étions impatients d’explorer l’île d’Ometepe.

L’île d’Ometepe

Volcan-végétation-lac-Cocibolca
Vue sur l’île d’Ometepe, un lieu unique avec une ambiance unique

L’île d’Ometepe est une île volcanique située sur le lac Nicaragua, près de San Juan del Sur. Pour accéder sur l’île, il faut prendre un bateau (une aventure en soi, surtout quand il y a beaucoup de vagues) ou un ferry (plus confortable et par conséquent moins d’aventure). Les deux partent de Rivas et ils ne sont pas très chers). Sur l’île même, il y a deux volcans – Concepcion (le plus grand) et Maderas (le plus petit). Il y a plusieurs petites villes sur l’île, comme par exemple Moyogalpa, Altagracia ou Balgues et plein de petits hameaux.

Le bateau nous a amené à Moyogalpa, nous avons donc du prendre le bus parce que nous voulions aller à Altagracia. Nous avons demandé à plusieurs personnes s’il y avait un bus le dimanche et ils nous ont dit qu’il n’y en avait pas. A notre grande surprise, l’un des locaux que nous avons vu attendre à l’arrêt de bus, nous a dit qu’il y avait un bus. Nous n’etions donc pas obligés de prendre un taxi et nous avons compris que nous devons demander des renseignements à plusieurs personnes et que nous devons nous adresser aux locaux.

Piscine-naturelle-végetation-tropicale
Ojo de Agua, une piscine originale et naturelle

Notre plan était de louer une moto pour la journée, s’arrêter à Ojo de Agua, faire un tour de l’ile, peut-être aller voir le petit volcan et aller voir la cascade. Nous avons donc trouvé un jeune homme qui nous a proposé de nous louer sa moto, car il n’était pas possible de louer une moto dans la ville où nous étions. Le mec était très cool et nous étions excités d’aller voir l’ile. Nous avons commencé notre tour pour voir le petit volcan. Mais il y a eu un petit problème – à un moment donné, la vraie route s’est arrêtée et il n’y avait que le chemin avec beaucoup de pierres. Et le pneu de la moto a crevé. Nous avons du attendre à côté de chemin au milieu de l’île. Heureusement, un homme nous a aidé – je suis rentrée avec lui et mon ami a ramené la moto. Mais le pneu ne pouvait pas être réparé tout de suite et du coup, nous ne pouvions rien faire parce qu’il était déjà assez tard. Mais nous voulions voir Ojo de Agua. Nous avons donc pris le bus et nous y sommes allés quand même pour une heure (Ojo de Agua est comme une piscine naturelle, l’eau dans la piscine aurait les pouvoirs de rajeunir la peau). Nous avons eu la chance de finalement voir quelques singes et Ojo de Agua était très joli. Quand nous allions rentrer, il n’y avait plus de bus, nous sommes donc rentrés à Altagracia en autostop (la première voiture nous a prises). C’était une longue journée mais c’était très drôle aussi. Notre prochaine destination – Leon, où nous allons faire du volontariat dans un éco-hôtel.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s