La côte pacifique du Costa Rica – Dominical, Uvita, Jaco, Puntarenas

Après notre départ de la péninsule d’Osa, nous voulions passer du temps au bord de l’océan et explorer la côte pacifique du Costa Rica.

Dominical

ocean-pacifique-costa-rica-dominical

Premièrement, nous sommes allés à Dominical parce que nous savions que c’était joli (nous avons déjà traversé cette petite ville en bus an début de notre voyage) . Nous n’avons pas réservé une chambre mais heureusement nous avons trouvé de la place dans un joli hostel appelé Cool Vibes. Il est tout près de la plage, ils ont les dortoirs et les chambres privées, c’est propre et pas trop cher. Et ils ont le café gratuit :).

En ce qui concerne la plage, c’était en fait la première fois que nous nous sommes baignés dans l’océan au Costa Rica. C’était peut-être la raison pour laquelle j’ai tant aimé la plage de Dominical (sans oublier l’immensité de l’océan et le coucher de soleil).

Uvita

ciel-gris-uvita-costa-rica-plage

Nous sommes restés à Dominical une nuit (au départ nous devions aller à Golfito et pas à Dominical après notre workaway, mais nous voulions être près d’Uvita le plus tôt possible). Le lendemain, nous sommes allés à Uvita plage, où nous avons réservé l’hostel Flutterby House. C’est un hostel très connu, il a même son arrêt de bus (du coup il est relativement facile à trouver). Nous avons réservé pour deux nuits parce que c’était la fin de l’année et par conséquent il y avait plein d’hébérgements qui étaient déjà complets. Nous avons pris deux places dans les dortoirs pour huit personnes (ils ont également les maisons dans les arbres et tout est vraiment très joli). Nous avons passé un très bon séjour à Flutterby House. L’hostel est très écologique (vous pouvez faire du compostage, recycler et ils ont les pailles réutilisables), ils ont un restaurant avec des plats délicieux (les ingrédients sont bio et locaux), ils ont le kombucha et les bières artisanales. Et les bananes (fraîchement cueillies), sont à volonté ! Tout le monde est gentil et sympa, et vous pouvez plainement profiter de la pura vida. C’est à voir absolument à mon avis. La plage d’Uvita est également jolie mais je préfère Dominical (oui, c’était un coup de cœur). Par contre, Uvita est connu pour les baleines, qu’on peut voir selon les saisons.

Pour le Jour de Nouvel An, il y a eu un orage dans la soirée. Vers onze heures du soir (après l’orage), nous sommes allés à la plage et nous avons (par hasard), rencontré deux slovaques (j’ai toujours du mal à y croire). Nous sommes restés au bord de l’océan pour attendre le début de la nouvelle année. C’était très joli, il n’y avait pas beaucoup de feux d’artifice et cela m’a fait énormément plaisir (écologiquement parlant, les feux d’artifice n’ont vraiment aucun intérêt).

Jaco

Après Uvita, nous sommes allés à Jaco pour une nuit. C’est une ville assez grande et touristique, avec une influence américaine que vous ne pouvez pas manquer. Il y a beaucoup de magasins de souvenirs (t-shirts pura vida, les objets en bois, le symbole de la biodiversité de Costa Rica – la grenouille aux yeux rouges, sont partout). Touristique à la longueur de l’année, Jaco était particulièrement festive ce premier janvier 2018. Nous sommes restés dans l’hostel De Haan (c’était pas très cher et plutôt sympa). L’hostel est près de la plage et rapport qualité prix est satisfaisant.

Jaco était sympa, la plage est jolie (mais un peu trop de déchets sur les côtés). Après deux semaines dans la jungle, nous avions l’impression de redécouvrir la civilisation urbaine. Pour résumer, Jaco est une ville très vibrante. Il faut dire que la ville est assez chère et j’ai eu l’impression qu’il y avait plus d’expatriés que de locaux dans les rues.

Puntarenas

Après Jaco, nous sommes allés à Puntarenas (de nouveau, uniquement pour être plus près de notre destination – Monteverde). Puntarenas est un grand port où vous pouvez prendre un bateau pour le péninsule de Nicoya. Ce n’est pas très touristique, c’est une sorte de lieu de passage (comme une gare où on attend un train). J’ai eu du mal à accepter la quantité des déchets dans les rues et sur la plage, il m’a fallu être très présente, et juste observer sans juger.

Pour la suite de notre voyage, nous sommes actuellement sur la route pour Monteverde. J’ai hâte de voir cette réserve naturelle unique et partager notre expérience. A très vite.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s